Fabien Boinet

Foi, Pastorat, Etcætera…

Victorieux au combat

Victorieux au combat

Temps de lecture : 8 minutes

INTRODUCTION

Nous terminons aujourd’hui notre série de message sur la victoire. Nous avons vu ensemble que Christ est la source de notre force, il nous donne sa puissance pour que nous soyons victorieux. La semaine dernière nous avons méditer sur la vie de Gédéon et nous avons vu concrètement comment le Seigneur nous fait quitter une mentalité de victime pour nous faire entrer dans sa perpective de victoire. Aujourd’hui j’aimerai conclure en revenant à notre texte initial d’Ephésiens 6 et voir ensemble qui sont nos véritables ennemis et quels armes nous avons en Christ pour remporter les combats dans notre vie.

Lisons Ensemble Ephésiens 6.10–18 

Pour conclure : puisez votre force dans le Seigneur et dans sa grande puissance. 11Revêtez-vous de l’armure de Dieu afin de pouvoir tenir ferme contre toutes les ruses du diable. 12Car nous n’avons pas à lutter contre des êtres de chair et de sang, mais contre les Puissances, contre les Autorités, contre les Pouvoirs de ce monde des ténèbres, et contre les esprits du mal dans le monde céleste.13C’est pourquoi, endossez l’armure que Dieu donne afin de pouvoir résister au mauvais jour et tenir jusqu’au bout après avoir fait tout ce qui était possible. 14Tenez donc ferme : ayez autour de la taille la vérité pour ceinture, et revêtez-vous de la droiture en guise de cuirasse. 15Ayez pour chaussures à vos pieds la disponibilité à servir la Bonne Nouvelle de la paix.16En toute circonstance, saisissez-vous de la foi comme d’un bouclier avec lequel vous pourrez éteindre toutes les flèches enflammées du diable. 17Prenez le salut pour casque et l’épée de l’Esprit, c’est-à-dire la Parole de Dieu. 18En toutes circonstances, faites toutes sortes de prières et de requêtes sous la conduite de l’Esprit. Faites-le avec vigilance et constance, et intercédez pour tous ceux qui appartiennent à Dieu

#Ephésiens6.10–18

1/ Tenir ferme et résister contre les véritables ennemis

« Car nous n’avons pas à lutter contre des êtres de chair et de sang, mais contre les Puissances, contre les Autorités, contre les Pouvoirs de ce monde des ténèbres, et contre les esprits du mal dans le monde céleste. »

#Ephésiens6.12

Avant de voir quelles armes sont à notre disposition, il est primordial de comprendre qui est notre ennemi.

Connais ton ennemi et connais-toi toi-même eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux

( Article 3 ) L’art de la guerre – Sun Tzu

La Parole de Dieu est formidable, elle nous donne la clé! Nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang cela signifie que ce n’est pas contre les hommes que nous avons à lutter. Nous n’avons pas à faire de guerre contre nos semblables, nous n’avons pas de croisade à poursuivre. La véritable lutte n’est pas dans le domaine physique, elle se situe dans le domaine du spirituel. 

Souvent nous nous trompons d’ennemi et nous n’obtenons pas de véritables résultats. C’est parce que nous ne nous attaquons pas à la source du problème. Oui parfois nos ennemis semblent bien être fait d’os et de chair. toutes sortes de personnes qui nous font du mal, nous troublent et nous blessent, mais derrière ces personnes ce sont en réalité des puissances spirituelles qui agissent.

Satan est le prince de l’atmosphère spirituelle de ce monde et il influence les pensées et le comportement du monde. Paul le précise bien il dit « c’est contre les Puissances, contre les Autorités, contre les Pouvoirs de ce monde des ténèbres, et contre les esprits du mal dans le monde céleste. »que nous avons à combattre.

Notre combat est spirituel c’est donc avec des armes spirituelles que nous devons combattre, car le véritable enjeux est là. Grâce à elle nous pouvons résister et tenir ferme!

2/ Revêtir l’armure que Dieu donne

Ce texte nous parle d’une armure que Dieu nous donne pour être paré à tous les combats.

Cela ne vient pas de nous, mais la source est en Christ en qui nous avons tout reçu. Revêtir l’armure c’est avant tout revêtir Christ car il est la source de la Vérité, de la justice, du zèle, de la foi du Salut et de la Parole de Dieu. 

Il n’y a pas d’autre source. Si nous cherchons ces armes en nous, nous nous battons avec de armes en carton et cela ne tient pas. 

a. Ceinture de la vérité:

« Tenez donc ferme : Ayez autour de la taille la vérité pour ceinture »

#Ephésiens6.14a

Paul prend ici l’image de la ceinture: La ceinture ce n’est pas un élément décoratif ou une ficelle pour tenir son pantalon. C’est à l’époque quelque chose qui maintien bien ferme les reins et la colonne. Elle permet de porter des charges lourdes et de faire des tâches pénibles sans se faire mal au dos.

Comme la ceinture, La vérité apporte une certaine rigidité: Elle nous maintien Droit et nous évite de nous briser dans les luttes pénibles de la vie. 

Celui qui a mal au dos peut perdre sa validité et sa capacité d’action. La vérité nous protège, elle nous montre ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. Elle nous enseigne à ne pas tomber dans les pièges qui peuvent nous briser et nous empêcher d’avancer. 

Certains diront oui mais c’est trop serré, j’ai l’impression de ne plus être libre… La Vérité peut paraître pour certain trop rigide et trop difficile à accepter. Mais la bonne question est plutôt qu’est il préférable? Avoir l’impression d’être libre au risque de se blesser irrémédiablement face au piège de cette vie ou bien être soutenu, entouré et aller jusqu’au bout, atteindre le but?

Le mensonge et le péché nous abîment, nous blessent, et nous brisent. Seule la vérité en Christ peut nous restaurer et nous affranchir réellement. Elle est la seule à pouvoir nous soutenir, nous protéger car elle ne change pas, elle est certaine. Elle est la lumière qui nous éclaire. Elle a le pouvoir de nous garder du Père du mensonge qui ne désire qu’une seule choses nous briser et nous tenir captifs.

Laissons la vérité nous entourer, nous enserrer. Aimons là, soumettons nous à elle, appuyons nous sur elle. Cela signifie que nous devons l’appliquer à notre vie quotidienne. 

En éprouvant toutes choses à la lumière de la vérité, de la Parole de Dieu, nous y trouverons la force et la protection dans le combat. La vérité nous garde de la confusion du mensonge et des doutes. Elle nous donne de la clairvoyance et nous communique toute la sagesse de Dieu.

b. Cuirasse de la Justice

« revêtez-vous de la droiture en guise de cuirasse. »

#Ephésiens6.14b

La cuirasse c’est ce qui nous garde intègre et rend difficile de nous atteindre durant le combat. Nos véritables ennemis sont spirituels et saisissent toutes les occasions de pouvoir nous tenter, nous accuser, et nous culpabiliser. 

Mais quelles différences quand on vous accuse lorsque vous êtes innocent de lorsqu’on vous accuse et que vous êtes réellement coupables. Les mots ne nous atteignent pas de la même manière!

Lorsque je n’ai rien à me reprocher, les accusations et la culpabilité que l’on me lance à la figure ne m’atteint pas. Mais quand c’est vrai c’est comme si j’étais à nu et que chaque parole, chaque accusation venait toucher et blesser mon coeur.

La justice c’est l’intégrité. Intégrité signifie sans faille, entier. Lorsque je suis sous la justice de Christ alors rien ni personne ne peut atteindre mon coeur. Rien ni personne ne peut m’atteindre par la culpabilité et l’accusation. Je n’ai pas même besoin de chercher à me justifier.

Christ, lui-même porte cette cuirasse de la justice.

nous est dit qu’il « se revêt de la justice comme d’une cuirasse » 

#Esaïe59.17

C’est pourquoi il n’a pas cherché à se justifier lorsqu’on l’a accusé faussement. IL n’a rien dit. IL a laissé le Juste, Notre père Céleste, lui rendre Justice.

Pour tenir ferme et résister nous devons veiller à demeurer sous la Justice de Christ! ne tolérer aucun péché et constamment nous couvrir de sa justice. Car quand je revêt sa justice, alors personne ne peut m’accuser! Dieu en Jésus nous a revêtu de sa Justice 

 » Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. »

#2Corinthiens5.21

c. Chaussure du Zéle

15Ayez pour chaussures à vos pieds la disponibilité à servir la Bonne Nouvelle de la paix.

#Ephésiens6.15

Le meilleur moyen de ne pas tomber face à notre ennemi c’est d’attaquer le premier. Paul nous rappelle qu’il est important de ne pas oublier notre combat, la raison pour laquelle nous sommes ici bas. Le soldat doit être chaussé du zèle que donne l’Évangile de paix. Cela signifie qu’il faut être prêt à agir en toute circonstances pour annoncer la bonne nouvelle de paix. C’est une invasion du territoire de l’ennemi pour le conquérir!

Quand nous nous relâchons et que nous restons bien abrité c’est là que nous sommes réellement en danger, une proie facile. 

Notre sécurité C’est de suivre le Sauveur partout où il veut aller, en annonçant la bonne nouvelle et publiant la paix. Notre Zèle est un bon thermomètre de notre Amour sincère pour le Seigneur. C’est dans notre relation avec le Seigneur que nous pouvons nous revêtir du zèle qui rend victorieux.

« Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés? selon qu’il est écrit: Qu’ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, De ceux qui annoncent de bonnes nouvelles!  »

(Réf à #Esaïe52.7 ) #Romains10.15

d. Bouclier de la Foi

Le Bouclier c’est ce qui abrite le soldat lorsque l’ennemi attaque. C’est lui qui empêche les armes ennemies de l’atteindre et de le détruire. Paul parle du bouclier de la Foi, cela nous indique que notre foi en Christ est un abri, une protection contre les attaques du diable.

Notre foi c’est une ferme confiance dans le Seigneur et sa Parole. 

Quand la tentation est brûlante, je dois me placer dans la FOI en considérant que la volonté du Seigneur est meilleure!

Quand les circonstances sont défavorables, Je dois brandir ma foi et ma confiance en Dieu, en refusant de me laisser guider par mes yeux humains ou mes sentiments.

Quand les flèches enflammées du doute m’assaillent, Je dois les faire tomber en brandissant le bouclier de ma foi. Cette foi me fera proclamer ce que Dieu a dit plutôt que ce que l’ennemi dit.

Quand le naufrage menace, la foi lève les yeux et dit : « Je crois Dieu et j’ai confiance en Lui ».

e. Casque du Salut

Le casque c’est ce qui protège notre tête. IL donne de l’assurance au Soldat pour se jeter dans la mêlée et aller au bout de son combat en sécurité.

Le salut en Jésus-Christ nous donne de l’assurance et protège nos pensées. LE Salut et la Grâce de Dieu nous a donné en Jésus nous donne de la témérité car il nous rend conscient de la fin de toutes choses. Nous savons que l’ennemi est vaincu! que Christ à la victoire Finale, que l’ennemi ne peut rien contre ce que Jésus a accompli.

« Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? »

Rm 8.31 b

Revêtons notre casque, saisissons les réalités de ce que Jésus a accompli pour nous, laissons le Saint-Esprit renouveler notre intelligence!

f. Epée de l’Esprit

Avez vous remarqué que nous avons des armes pour nous défendre et d’autres pour attaquer à notre tour? L’Epée de l’esprit est une arme d’attaque. Une arme puissante.

La meilleure illustration de ce que cette arme peut faire et comment elle peut etre utilisée c’est lorsque le Seigneur est tenté par Satan dans le désert. A 3 reprises il va citer la Parole et mettre l’ennemi en déroute. #Luc4.1-13

Jésus ne va pas citer la Parole n’importe comment mais toujours à propos! Car elle est la vérité et elle est une référence incontestée même par le Diable.

Mis à part dans avec le véritable ennemi Satan et avec les enseignants de la Loi, Jésus n’utilisera jamais la Parole pour attaquer, mais pour délivrer.

N’oublions pas que c’est l’Epée de l’Esprit, pas la nôtre. Fuyons les joutes verbales et les discussions stériles qui n’engendrent que des blessures. Soumettons nous plutôt au Saint Esprit qui lui sait manipuler car il est l’Esprit de vérité.

g. Priéres en toutes circonstances

La priére n’est pas cité comme faisant partie de l’armure mais elle est citée comme partie intégrante du combat spirituel.

C’est l’atmosphère dans laquelle le soldat doit vivre et respirer. C’est dans un esprit de prière qu’il doit endosser l’armure et faire face à l’ennemi. La prière devrait être continuelle et non sporadique, une habitude et non un acte isolé.

La prière devrait être faite par l’Esprit, c.-à-d. inspirée et conduite par lui. Si l’on ne prie que formellement, par routine (sans réfléchir au sens des paroles), de quelle valeur cela peut-il être dans le combat contre les armées de l’enfer ? La prière doit être vigilante, poursuivie avec une entière persévérance. Il nous faut combattre l’assoupissement et veiller à ce que nos pensées ne divaguent pas et ne se préoccupent pas d’autres sujets. 

Vigilance et constance / Assez pour s’inquiétez = Assez pour prier

CONCLUSION

L’Armure se revet dans notre relation avec Christ.

VICTORIEUX COMME GÉDÉON

VICTORIEUX COMME GÉDÉON

Temps de lecture : 11 minutes

INTRODUCTION

Aujourd’hui je voudrais continuer notre réflexion sur la victoire. La dernière fois nous avons étudié le passage d’ #Ephésiens6.10 et vu ensemble que Christ était la source de notre victoire. 

C’est par notre communion avec lui que nous recevons la puissance dont nous avons besoin pour vivre notre vie chrétienne et affronter nos ennemis, surmonter les combats, les luttes et tout ce qui peut se présenter à nous ici-bas. 

Cette fois, j’aimerai méditer avec vous le texte de Juges 6 qui nous parle de Gédéon. C’est une histoire bien connue mais qui je trouve illustre bien les principes et les réalités spirituelles que nous avons déjà exposées.

Ce passage se situe dans le livre des Juges. C’est à dire qu’il renvoi à une époque particulière de l’histoire d’Israël. Nous sommes dans cette période entre la mort de Josué et la naissance du Prophète Samuel, 2 Hommes qui ont conduit le peuple dans les plans de Dieu. Mais durant cette période assez longue, plusieurs générations vont se succéder et chacune des ses générations va oublier Dieu, se tourner vers des idoles et faire le contraire de ce que Dieu leur avait enseigné.

L’un des versets clés de ce livre, est répété plusieurs fois: 

« En ce temps-là, il n’y avait point de roi en Israël. Chacun faisait ce qui lui semblait bon. » #Juges17.6

IL n’y avait pas vraiment de chef, et ce peuple était appelé à manifester une certaine maturité spirituelle après tout ce qu’ils avaient vécu et reçu: Ils avait l’alliance avec Dieu, la Loi révélée, les signes et les prodiges enracinés dans leur histoire. Malgré cela il n’a fallu qu’une génération après Josué pour qu’ils oublient ce que Dieu avait fait d’eux. Et on voit ce cercle vicieux se reproduire de génération en génération:

Le peuple s’éloigne et adore d’autres Dieu, les ennemis domine sur eux, ils crient à Dieu et se repentent. Dieu suscite un homme pour les délivrer de leur situation, puis vivent en paix pendant un certain temps jusqu’à ce que la génération qui suis se détourne à nouveau etc.

–> Cela nous montre bien que je peux avoir reçu les plus grandes bénédictions, si je ne m’attache pas au Seigneur, je peux devenir une personne « religieuse » qui profite des bénédictions du passé mais qui ne voit pas qu’elle s’est éloignée de la véritable bénédiction.

C’est donc dans ce contexte qu’a grandi Gédéon: Un contexte de confusion spirituelle, de souffrances et d’oppression.

Lisons ensemble :

Les enfants d’Israël firent ce qui déplaît à l’Eternel; et l’Eternel les livra entre les mains de Madian, pendant sept ans. La main de Madian fut puissante contre Israël. Pour échapper à Madian, les enfants d’Israël se retiraient dans les ravins des montagnes, dans les cavernes et sur les rochers fortifiés. Quand Israël avait semé, Madian montait avec Amalek et les fils de l’Orient, et ils marchaient contre lui. Ils campaient en face de lui, détruisaient les productions du pays jusque vers Gaza, et ne laissaient en Israël ni vivres, ni brebis, ni bœufs, ni ânes. Car ils montaient avec leurs troupeaux et leurs tentes, ils arrivaient comme une multitude de sauterelles, ils étaient innombrables, eux et leurs chameaux, et ils venaient dans le pays pour le ravager. Israël fut très malheureux à cause de Madian, et les enfants d’Israël crièrent à l’Eternel.

#Juges6.1-6

On ne peut pas être victorieux et vivre dans le péché. 

TOUS LES PROBLÈMES NE VIENNENT PAS FORCEMENT D’UN PÉCHÉ, MAIS TOUS LES PÉCHÉS AMÈNENT DES PROBLÈMES!

Lorsque nous péchons, nous ouvrons grand à nos ennemis l’accès à notre vie. Nous leur donnons la possibilité d’agir et d’influencer notre existence. Pourquoi? Parce que nous fuyons la protection de Dieu, nous nous éloignons de lui, nous nous éloignons de la source de toute victoire.

Devant les cris d’Israël, Le Seigneur envoi un prophète pour mettre en lumière la raison de leur situation. Pourquoi? Pour qu’il puisse se repentir! La repentance est la première clé d’une vie victorieuse.

Lorsque les enfants d’Israël crièrent à l’Eternel au sujet de Madian, l’Eternel envoya un prophète aux enfants d’Israël. Il leur dit: 

Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël: Je vous ai fait monter d’Egypte, et je vous ai fait sortir de la maison de servitude. Je vous ai délivrés de la main des Egyptiens et de la main de tous ceux qui vous opprimaient; je les ai chassés devant vous, et je vous ai donné leur pays. Je vous ai dit: Je suis l’Eternel, votre Dieu; vous ne craindrez point les dieux des Amoréens, dans le pays desquels vous habitez. Mais vous n’avez point écouté ma voix. ( #Juges6.7-10 )

C’est à partir de ce moment là que nous découvrons Gédéon. 

Lecture de #Juges6.11-16 

Puis vint l’ange de l’Eternel, et il s’assit sous le térébinthe d’Ophra, qui appartenait à Joas, de la famille d’Abiézer. Gédéon, son fils, battait du froment au pressoir, pour le mettre à l’abri de Madian. L’ange de l’Eternel lui apparut, et lui dit: L’Eternel est avec toi, vaillant héros! Gédéon lui dit: Ah! mon seigneur, si l’Eternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées? Et où sont tous ces prodiges que nos pères nous racontent, quand ils disent: L’Eternel ne nous a-t-il pas fait monter hors d’Egypte? Maintenant l’Eternel nous abandonne, et il nous livre entre les mains de Madian! L’Eternel se tourna vers lui, et dit: Va avec cette force que tu as, et délivre Israël de la main de Madian; n’est-ce pas moi qui t’envoie? Gédéon lui dit: Ah! mon seigneur, avec quoi délivrerai-je Israël? Voici, ma famille est la plus pauvre en Manassé, et je suis le plus petit dans la maison de mon père. L’Eternel lui dit: Mais je serai avec toi, et tu battras Madian comme un seul homme.

1. DIEU APPELLE UN ESCLAVE À DEVENIR UN LIBÉRATEUR

Gédéon est en train de battre du froment dans le pressoir. Cette attitude nous montre combien l’oppression de Madian sur Israel était importante et forçait chacun à vivre en victime, en esclave de la peur.

Gédéon se cachait dans le pressoir pour tenter de récolter un peu de céréales pour se nourrir. Lui et sa famille vivait dans la peur. Tout ce que Gédéon faisait était empreint de cette réalité. C’est la peur et la crainte qui dirigeaient sa vie, ses choix, sa manière de penser, TOUT

Quand un problème, un ennemi domine dans notre vie, la peur qu’il génère influence toute notre existence, et même notre identité. Gédéon avait intériorisé cette situation comme sa réalité, à laquelle il ne pouvait rien changer. 

( #Juges6.15 ) « Voici, ma famille est la plus pauvre en Manassé, et je suis le plus petit dans la maison de mon père. »

A ses propres yeux, il était esclave de Madian et de sa situation. Pourtant Dieu va venir et l’appeler « Vaillant Héros » ( v12)

Peut être aujourd’hui c’est ton cas, tu te sens esclave et prisonnier d’une situation, d’un ennemi. C’est la peur qui détermine tes choix, tes pensées, et ton identité. Mais ce matin je veux proclamer la Parole de Dieu qui dit que tu es appelé à vivre une vie victorieuse, tu n’es pas appelé à vivre dans la peur mais dans la confiance en celui qui t’a appelé! Dieu t’appelle a ne pas être déterminé par tes circonstances mais à trouver ta véritable identité dans ce que Lui dit à propos de toi!

( #Juges6.14 ) « L’Eternel se tourna vers lui, et dit: Va avec cette force que tu as, et délivre Israël de la main de Madian; n’est-ce pas moi qui t’envoie? » 

—> Dieu appelle Gédéon à la liberté afin de devenir un libérateur! Quand Dieu veut nous bénir ce n’est pas pour un but égoïste. Ce que Dieu te donne, il t’appelle à la partager autour de toi et à en faire profiter les autres, afin qu’eux également saisissent la victoire, la vérité, le salut en Dieu! 

Tes victoires en Christ, sont le terreau de la foi de ceux qui t’observe, la preuve qu’eux aussi peuvent être affranchi de ce qui les opprime et vivre libres en Christ.

Dieu nous appelle à la vie éternelle et pas à la survie. Es tu en mode survie? Laisse le Seigneur te montrer qu’il y a plus, qu’il y a mieux, que les choses peuvent être différentes. Laisse le t’interpeler par sa Parole! Laisse le t’amener dans sa perspective des choses! Laisse le t’amener à entrer dans ta véritable identité.

2. ENTRER DANS LA PERSPECTIVE DE DIEU

On peut voir que la Parole que Gédéon reçoit n’est pas tout de suite accueillie comme elle le devrait. Il n’est pas tout de suite prêt à accueillir cette vérité. 

Il se fie à ce que ses yeux constatent depuis longtemps. 

( #Juges6.13 ) « si l’Eternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées? Et où sont tous ces prodiges que nos pères nous racontent, quand ils disent: L’Eternel ne nous a-t-il pas fait monter hors d’Egypte? Maintenant l’Eternel nous abandonne, et il nous livre entre les mains de Madian! »

Nous pouvons entendre ce que Dieu dit sans pour autant y mettre du crédit parce que nos yeux constatent une autre réalité. Mais Dieu parle de réalités spirituelles qui parfois ne sont pas encore visibles, mais pourtant bien réelles. 

–>Il y a peut être bien des choses que tu as entendue de la part de Dieu et de sa parole et pourtant tu doutes car tes yeux, jusque là, constatent autre chose. 

—> Tu entends parler de victoire, de liberté, de changements, tu peux même le lire dans sa Parole, mais tu constates dans ton quotidien que cela n’est pas visible. Comme si Dieu était absent, comme s’il avait laissé tombé pour toi.

La mentalité d’esclave et de victime de Gédéon l’empêche de voir au-delà des apparences. La peur et la souffrance l’empêchent d’envisager qu’il puisse en être autrement, que ce n’est pas Dieu qui les a abandonné mais que c’est eux qui ont abandonné le Seigneur et donner accès à l’ennemi par leur péché.

Mais il est écrit au verset 14 « L’Eternel se tourna vers lui et dit »

Malgré la difficulté de Gédéon, avec patience Dieu se tourne vers Lui. Dieu veut se révéler à Lui. Gédéon va se rendre compte que celui qui lui parle n’est pas n’importe qui. Il va progressivement changer de perspective et comprendre que la source de tous ces changements, de cette victoire, ce n’est pas Lui mais celui qui lui parle. 

« Je serais avec toi et tu battras Madian comme un seul homme » ( #Juges6.16 )

Ce matin Dieu se tourne vers toi et veux que tu réalises que c’est lui qui te parles, il est avec toi pour vaincre tes ennemis. Il veut être la source de ta victoire! IL veut que tu changes ta perspective et que tu entres dans sa perspective! 

En Lui, Tu n’es plus un esclave, ni une victime, mais en Jésus, tu es victorieux, c’est ton identité! Tu es libre et puissant de sa puissance pour vivre libre du péché et aider les autres à saisir la véritable liberté en Christ par ta foi et ton témoignage.

Alors qu’il commence à entrer dans la perspective de Dieu, Gédéon va dire à Dieu:

( #Juges6.17 ) « Gédéon lui dit: Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, donne-moi un signe pour montrer que c’est toi qui me parles ».

IL va alors préparer une offrande et la présenter au Seigneur (v18 et suivants)

C’est dans l’adoration que Gédéon va pouvoir rejeter l’incrédulité et recevoir la pleine révélation de la présence de Dieu pour Lui. C’est dans l’adoration qu’il s’est abandonné et a ainsi permis au Seigneur de changer sa perspective à propos de lui et de sa situation. 

C’est dans l’adoration, que tu dois confronter la réalité de tes yeux avec les réalités de la Parole de Dieu. Dieu veut se révéler à toi et enflammer ton coeur! 

—> L’adoration ça coûte qqch! Gédéon vit un temps de famine. Mais il va offrir un chevreau et des pains fait avec le peu de farine qu’il a réussi à mettre de côté! Es tu prêt à t’approcher de Dieu et à lui offrir le peu que tu as vraiment comme une offrande? Je ne parle pas d’argent ou de farine. Je parle de toi! Es tu prêt à t’abandonner entre ses mains? À lui confier ta vie toute entière? Si tu es prêt à faire ça alors le Seigneur fera jaillir un feu ! Un feu nouveau! 

Il n’y a pas d’onction sans abandon de soi!

Quand Gédéon expérimente la présence de Dieu, il prend peur ( #Juges6.22 ) Mais le Seigneur va le rassurer car contrairement aux fausses idoles, la communion avec le Seigneur est source de vie et d’abondance et non de mort. Le Seigneur ne nous accable pas pour notre incrédulité mais veut nous en délivrer!

3/ LE PREMIER PAS VERS LA VICTOIRE: L’OBEISSANCE

C’est formidable! Le Seigneur nous appelle, il se révèle et suscite la foi. IL nous donne l’onction afin que nous soyons équipé pour commencer à expérimenter la victoire en son Nom. Mais tout cela ne servira à rien sans une chose très importante: L’obéissance.

Le soir même, le Seigneur va demander à Gédéon d’agir. 

«La nuit suivante, l’Eternel dit à Gédéon : Prends le jeune taureau de ton père, le second, celui de sept ans. Démolis l’autel de Baal qui est à ton père et abats le poteau sacré voué à la déesse Ashéra qui est dressé à côté. Puis tu bâtiras un autel bien aménagé à l’Eternel ton Dieu au sommet de cette colline. Tu prendras le second taureau et tu l’offriras en holocauste, en utilisant comme combustible le bois du poteau sacré que tu auras abattu.» #Juges‬6.25-26‬ 

La foi nous pousse toujours à l’action sans quoi ce n’est pas la foi.

Il va lui demander de renverser les autels dédiés aux idoles qui appartiennent à son père. 

Dans la vie on a souvent tendance à blâmer les autres pour nos problèmes. Si quelques choses ne va pas c’est à cause des autres… Mais dans le Royaume de Dieu, quand on règle les problèmes, on commence par regarder chez soi. 

—> Avant de s’attaquer au ennemis extérieurs, il faut s’attaquer aux ennemis intérieurs et à tout ce qui dans notre vie exerce une influence néfaste en nous séparant de notre communion avec le Seigneur. Si vous vous consacrez au Seigneur, il ne tardera pas à vous montrer ce qui doit être renversé et rétabli!

—> Cela prend du courage car changer peut susciter des réactions vis à vis de ceux qui nous entourent. Pourquoi tu arrêtes de sortir en boite? Pourquoi tu arrêtes de regarder ce genre de film? Tu sais plus t’amuser! Certains même, seront violents et vous diront: Pourquoi tu nous juges? Alors que vous ne les jugez pas, mais vos changements mettent en lumière leur propre péché et leurs propres idoles.

—> Gédéon va le faire de nuit. Tu n’as pas besoin d’étaler ta consécration au grand jour, en disant haut et fort ce que tu as décider de faire pour Dieu, de comment tu vas lui obéir. Leurs résultats se verront d’eux-mêmes. IL vaut mieux une obéissance silencieuse que des paroles sans actions. 

—> Ton obéissance c’est ce qui permet à Dieu de réellement changer les choses d’abord dans ta vie et après autour de toi. 

–> Peut être même que tu pourrais penser que suivre Dieu t’apporte plus de problème que tu en ai déjà. Mais c’est une pensée limitée! Il faut accepter de confronter ce qui nous rend esclave et misérable pour pouvoir s’en affranchir. Dieu est notre force et nous accompagne dans ce processus de sanctification.

CONCLUSION

Es tu prêt à laisser Christ changer ta mentalité et ton regard sur TOI et sur la situation que tu traverses? Pas de victoire sans un changement de perspective.

Vaillant Héros ne veut pas dire victoire constante sur les événements, mais entrer toujours plus dans les plans et la proclamation de la victoire de Christ sur les ténèbres. (Paul et apôtres)

Es tu prêt à regarder le problème en face avec le regard de Dieu au lieu du regard de la peur?

Tu es un vaillant héros en Christ! Tu as en Christ le pouvoir de changer les choses.

offre toi tout entier, laisse le t’enflammer, te renouveler et te sanctifier, proclame ses promesses à propos de toi et de tes ennemis. Laisse le te conduire dans la victoire!

Christ ma victoire

Christ ma victoire

Temps de lecture : 3 minutes
SOMMAIRE
INTRODUCTION
1. PUISEZ VOTRE FORCE DANS LE SEIGNEUR
2 DEVELOPPER VOTRE RELATION
CONCLUSION

« Pour conclure : Puisez votre force dans le Seigneur et dans sa grande puissance. » 

Ephésiens 6.10

INTRODUCTION

Je voudrais ce matin méditer avec vous le texte d’#Ephésiens6.10.

Contextualisation :

  • Verset 10 = Conclusion
  • Paul veut les encourager par cette épître a entrer dans la vision divine de la vie Chrétienne.

#Ephésiens1.16-19 résume bien l’intention de Paul

Notre bénédiction c’est Christ ! 

Paul désire que nous le connaissions toujours plus afin que notre compréhension renouvelée nous amène à manifester de profond changement dans notre manière de vivre. 

  • #Ephésiens4.1-3
  • #Ephésiens5.1-2

En lisant toute cette épître, on se rend bien compte qu’en plus d’encourager l’église à vivre dans une véritable unité (entre juifs et païen), Paul veut aussi les inciter à vivre pleinement leur foi malgré le contexte difficile dans lequel ils se trouvent.

« Pour conclure : Puisez votre force dans le Seigneur et dans sa grande puissance. » #Ephésiens6.10 BDS

« Au reste, soyez puissants dans le Seigneur, par sa force souveraine. » #Ephésiens6.10 NBS

1. PUISEZ VOTRE FORCE DANS LE SEIGNEUR

Nous sommes dans un combat et une lutte.

Même sans regarder à nos ennemis la vérité est que nous avons besoin d’une puissance extraordinaire pour accomplir la volonté de Dieu. 

Les écritures nous invitent à vivre une vie puissante en œuvre et en fruits. 

  • #Ephésiens6.10 NBS
  • #Psaume68.29 
  • #Romains5.17b

Paul nous donne les clés pour vivre cette vie puissante : 2 étapes.

  1.  Puisez votre force dans le Seigneur
  2. Et dans sa grande puissance.

Je peux jouir de la grande puissance de Christ uniquement au travers d’une véritable communion avec Lui, d’une volontaire dépendance.

C’est seulement avec lui et par lui que je peux vivre la vie qu’il m’appelle à vivre.

C’est seulement en lui et par lui que je peux vaincre mes ennemis.

Jésus est la source de toute victoire. #Jean15 

Notre relation avec le Seigneur est la source de notre force pour vivre une vie victorieuse.

Quand nous nous sentons faibles, nous n’avons pas trop de mal à faire appel à Lui, mais pour tout le reste quelle place lui laissons-nous ? `Exemple de Josué 7

Ne pas dépendre de Christ c’est ne pas dépendre de celui qui sait tout et qui peut tout. #colossiens2.3

Chercher à vivre notre foi et a vaincre nos ennemis sans une réelle communion avec Jésus c’est comme vouloir réparer une fuite en faisant appel à un boulanger. 

Parfois dans les moments de douleurs et de difficultés, nous prions pour que Dieu nous aide, qu’il nous donne sa puissance pour que ça s’arrête. Quand nous agissons ainsi nous passons à côté de la victoire.

Paul utilise volontairement le mot Puisez pour illustrer cette réalité. Exemple du puits

La Clé de la victoire, c’est de le chercher lui, pas de chercher juste la solution pour que ça s’arrête. 

2. DÉVELOPPER SA COMMUNION AVEC LE SEIGNEUR

Comment fait-on pour devenir intime avec quelqu’un ?

  • Temps
  • Honnêteté
  • Désir de connaitre l’autre
  • On manifeste et démontre par notre attitude et nos actions un réel intérêt et un amour sincère
  • On veut faire plaisir à l’autre

#Jean14.21 = principes spirituels pour vivre la communion.

Grandir avec le Seigneur nécessite un engagement de notre part. Exemple Parabole du semeur qu’il n’explique qu’à ses plus proches. (#matthieu13.10)

  • Connais-tu Christ ? vraiment ? comment va ton intimité, ta communion ?
  • Christ est-il toujours à la bonne place ? 

CONCLUSION

Il n’y a pas de victoire sans combat

IL ne faut pas s’affliger des combats et des luttes, elles font partie de la vie. Mais le Seigneur qui nous aime transforme le mal en bien. Il désire que toutes choses concourent à notre bien, même les mauvaises.

Nous pouvons trouver la victoire en LUI.

Quel est ton ennemi aujourd’hui ? Cherche la puissance en Lui et il te communiquera sa grande puissance !

Dans le Royaume je suis fort quand je reconnais que je suis faible en moi-même !

Sa Puissance est sans pareil ! Et il nous la partage, il nous la donne volontiers, c’est sa volonté !

#Ephésiens1.18-23